ANNULE en raison du CORONAVIRUS: Clara Inglese, soprano et le Quatuor Amôn – “Heine Lieder” (Benoît Mernier, création) et “Frauenliebe und -leben” (Robert Schumann, arr. Adrien Tsilogiannis)

samedi 15 Mai. 2021 - 20h00

Atelier Marcel Hastir (étage 2)


 

 

 

PROGRAMME :

 

Heine-Lieder, de Benoît Mernier (création)

 L’univers de Heine, et particulièrement celui du recueil dont sont tirés les textes utilisés pour l’écriture de ces 7 Lieder pour voix de femme et quatuor à cordes (Neue FruhlingNouveaux printemps), nous plonge à la fois dans l’ambivalence des sentiments, la nostalgie et la douce ironie, celle qui dans l’esprit romantique allemand est source du renouvellement du désir et de l’élan salvateur – sorte de moteur de la transcendance. Ces poèmes dont le cadre fait souvent appel à la nature parlent du sentiment amoureux à l’état pur sans pathos ni détours. Ils nous parlent de nous-mêmes, de la contradiction de nos sentiments. En ce sens les faire chanter dans une langue d’aujourd’hui semble tomber sous le sens. Ici, prime l’envie de créer des connexions naturelles, ludiques entre des sensations universelles : celles tendres, désabusées mais aussi toujours remplies de l’espoir que l’amour pourra nous rendre à nous-mêmes.

Frauenliebe-und-Leben, de Robert Schumann (arr. : Adrien Tsilogiannis)

Ce cycle de Robert Schumann, composé sur des poèmes d’Adelbert von Chamisso se compose de huit lieder qui retracent huit épisodes de la vie d’une femme. Également chères à l’esprit romantique, l’expression personnelle et l’évocation de la passion amoureuse y trouvent une place importante. Il s’agit d’une parole féminine qui se déploie tant avec intensité qu’avec intimité. Bien connus dans la version originale pour voix de femme et piano, ces lieder sont proposés ici dans un arrangement du compositeur belge Adrien Tsilogiannis, pour voix et quatuor à cordes.

 Quatuor à cordes, d’Harold Noben (création)

 La création contemporaine est un monde bien connu du quatuor. Pour compléter le programme et faire lien entre le cycle de Benoît Mernier et le cycle de Schumann arrangé pour l’occasion par Adrien Tsilogiannis, Chamber Music for Europe est le commanditaire pour le Quatuor Amôn d’un quatuor à cordes auprès de Harold Noben, récemment mis en lumière au Théâtre royal de La Monnaie pour la création de son opéra composé « À l’extrême bord du monde », sous la houlette de Benoît Mernier dans le cadre d’un workshop organisé par La Chapelle Musicale Reine Elisabeth.

 

 

Clara Inglese, soprano belgo-italienne, s’est déjà produite sur de nombreuses scènes européennes. Malgré une formation d’excellence dans le répertoire de l’opéra, notamment à l’Accademia Nazionale di Santa Cecilia à Rome, c’est vers le lied et la mélodie que Clara Inglese s’est engagée avec ferveur ces dernières années, ainsi que dans la création contemporaine. Elle interprète tout d’abord le rôle de La Poésie dans l’opéra de chambre Verlaine au secret, d’Adrien Tsilogiannis (production « Mons 2015, capitale européenne de la culture »), ensuite Ophélie, du même compositeur, dans le cadre d’un récital de lieder et mélodies imaginé autour de la célèbre figure shakespearienne.

Ce récital fait l’objet d’un enregistrement pour le Label Cyprès, Ophelia, songs of exile. Paru en mars 2019, le disque est accueilli par la presse nationale et internationale. Y apparait également la création de Chant d’exil, une pièce pour voix, piano et violoncelle de Benoît Mernier, sur un texte de François Emmanuel. Intelligence du propos, délicatesse du chant, magie de la poésie… C’est un disque rare, hors du temps, que propose Clara Inglese en puisant dans le mythe shakespearien de l’insaisissable Ophélie (SR, Larsen).

Clara Inglese fait partie de l’Ensemble des Musiciens du Sablon et collabore régulièrement avec les organistes titulaires de l’Église Notre-Dame au Sablon (Arnaud Van De Cauter, Benoît Mernier et Roland Servais), dans un répertoire de musiques ancienne, romantique et contemporaine.

Clara Inglese obtient d’abord une Licence et l’Agrégation en langues et littératures romanes à l’Université catholique de Louvain. Parallèlement à sa vocation pour l’enseignement, elle entre au Conservatoire royal de Bruxelles où elle accomplit un baccalauréat en chant lyrique, entame ensuite un Master au Conservatoire de Maastricht (Erasmus) et le finalise brillamment l’année suivante (2012) à l’Institut de Musique et de Pédagogie (Namur) avant de se perfectionner dans le répertoire de l’opéra auprès de trois figures internationales du belcanto : Renata Scotto, à l’Accademia Nazionale di Santa Cecilia (Opera Studio) à Rome, Luciana Serra au Teatro delle Muse à Ancona, à la Cité Internationale des Arts à Paris et à l’Arte del Belcanto à Lugano, et Nelly Miricioiu, à Londres et à la Bel Canto Summer School (‘s Hertogenbosch).

De par son parcours polyvalent et son goût prononcé pour la voix et les lettres, Clara Inglese s’investit dans le développement de l’Association Lettres en Voix*, dont l’objectif est de mettre en lien l’art vocal et la littérature dans des activités de création, des stages et des conférences autour de la voix. Depuis 2015, elle participe régulièrement à la coordination de la Journée Mondiale de la Voix que l’Association Lettres en Voix relaye en Belgique francophone par des actions de sensibilisation (gestion et prévention de la voix) et des manifestations culturelles (concerts, lectures, etc).

Clara Inglese est professeure de diction et orthophonie pour les chanteurs, de méthodologie spécialisée du chant et de psychopédagogie à ARTS2 (Conservatoire royal de Mons). Elle est également rédactrice pour Crescendo Magazine.

* Lettres en Voix est une Association fondée en 2014 par Myriam Watthee-Delmotte (Professeur de littérature française à l’Université catholique de Louvain), Estelle Mathey (docteur en Langues et Lettres de l’Université Catholique de Louvain) et Clara Inglese. 

 www.clarainglese.com  –  www.lettresenvoix.org

 

 

Le Quatuor Amôn s’est formé en 2008 aux Conservatoires royaux de Bruxelles dans la classe de Guy Danel. Intégrant la formation ProQuartet-CEMC et le cursus de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth, l’ensemble a pu bénéficier de l’enseignement du Quatuor Artémis ( Heime Müller,Natasha Prischepenko, etc…),mais aussi de Louis Fima (Quatuor Arpeggione), Paul Katz (Quatuor Cleaveland), Eberhard Feltz, Valentin Erben et Hatto Beyerlé, (Quatuor Alban Berg),les membres du Quatuor Borodin, Vaclav Remes et Joseph Kluson (Quatuor Prazak).En 2011, Le quatuor Amôn obtient le troisième prix du 25ème Concours Européen de Musique de Chambre de la Fnapec à Paris (Bourse Fnapec).

Depuis sa création, le Quatuor Amôn s’investit particulièrement dans des projets transversauxmêlant la musique à d’autres arts tels que le théâtre (avec le comédien Ivan Golovin) ou la danse, à travers les projets « Spring Quartet » (Simon Thierrée) et « DanseXmusic » (en collaboration avec Teresa de Keersmaeker à l’Opéra de la Monnaie, Bruxelles).

Afin d’explorer des répertoires plus larges et de s’imprégner de l’expérience de musiciens d’exception, le Quatuor collabore régulièrement avec d’autres instrumentistes. Parmi eux, le violoncelliste Guy Danel (membre fondateur du quatuor Danel), l’altiste Paul De Clerck (professeur au Koninklijk Conservatorium Brussel), le clarinettiste Jean-Michel Charlier (Orchestre National de Belgique), le clarinettiste Pierre Génisson (Orchestre Symphonique de Bretagne), le violoniste Jean-Frédéric Molard (Orchestre de chambre de Wallonie).

Depuis ses débuts, le quatuor Amôn s’est produit sur de nombreuses scènes d’Europe : en France ( Festival de Saintes, Festival International de Musique de Chambre en Poitou, Festival « Musique dans le Grésivaudan »), mais également en Belgique (Festival des « Midis-Minimes », Festival Ars Musica, Festival de l’Eté Mosan, Concerts de Midi de la Ville de Liège, Palais des Beaux-Arts de Charleroi, Bozar, Concertgebouw Bruges), ou au Luxembourg ( Festival du Château de Bourglinster. En octobre 2015, le quatuor a été invité en Asie pour une tournée de 15 concerts, en Chine et à Hong Kong. En 2017, le Quatuor Amôn a été choisi pour créer les oeuvres écrites à l’occasion du projet M usic M asters on A ir, programme présenté dans plusieurs festivals européens (Belgique, Italie, Pologne, Suède) et retransmis par les radios partenaires.

Plus récemment, le Quatuor Amon s’est vu confié la création du premier quatuor d’Adrien Tsilogiannis, et a participer à la Biennale de Chamber Music for Europe « Weinberg, the Composer ». Ses collaborations avec le Festival Ars Musica sont récurrentes et démontrent son investissement dans le répertoire contemporain, notamment de la Fédération Wallonie- Bruxelles.

Le Quatuor Amôn est reconnu par la Fédération Wallonie-Bruxelles

www.quatuoramon.com

                                                                               

                              Réservations ci-après – Entrée: 15 € – 8 € (étudiants et enfants de moins de 12 ans)

Réservations

Les réservations sont closes pour cet événement.

Les paiements s’effectuent uniquement en espèces à l’entrée des événements.