Soirée Jacques Brel: Bernard Debroux, chant & guitare – Gaëtan Casteels, accordéon – Thibault Dille, contrebasse

vendredi 06 Oct. 2023 - 20h00

Atelier Marcel Hastir (étage 2)


 

Projet Brel Présentation :

Je n’avais pas imaginé depuis ces dernières années où j’ai renoué avec une
passion ancienne pour la poésie et la chanson française en allant à la
rencontre de publics intéressés par ce répertoire singulier qu’on ne cesse de
redécouvrir, que j’allais un jour consacrer un programme entier à
Jacques Brel.
Les projets que j’ai mis sur pied jusqu’ici, visaient à mettre en valeur la qualité
des textes et des musiques dans une approche où dominent la sincérité, la
simplicité, la sobriété.
Privilégier l’intériorité plutôt que l’extériorité. Créer de l’intimité, en appliquant
aux interprétations que je proposais la définition qu’Antoine Vitez donnait de
la mise en scène de théâtre : l’expression de soi par le détour d’un texte.
Cette approche induisait un type de répertoire et de musique qui s’y prêtaient.
Lorsque des oeuvres que j’aimais et désirais présenter étaient d’avantage
conçues dans un registre plus « vigoureusement » expressif, je les adaptais à
ma vision, ma voix, mon univers sensible.
Dans mes récitals « Voyage dans la poésie et la chanson françaises », les
chansons de Jacques Brel que j’interprétais étaient celles qui se prêtaient à
cette vision comme Les marquises ou Jaurès .
Régulièrement, à l’issue des spectacles, des spectatrices et spectateurs m’ont
encouragé à travailler le répertoire de Brel et d’y consacrer un tour de chant
entier.
J’ai eu la chance de voir l’artiste en scène près d’une dizaine de fois (!) lors de
ses récitals en Belgique dans les années 60. Ce furent des souvenirs
marquants. Chez lui, l’engagement physique, la puissance expressionniste des
interprétations étaient bouleversantes. Et évidemment impossibles à retrouver
aujourd’hui. Cette démesure pouvait (et peut encore aujourd’hui) rebuter. Il y
a les inconditionnels et les autres…

Un jour le déclic s’est fait. Sans doute parce qu’au delà des chansons proprement
dites, c’est son univers qui m’a profondément marqué : des chansons un peu
naïves et empreintes d’idéal des débuts à l’approche nostalgique et tragique du
dernier disque, en passant par l’humour décalé, belge… L’humanité qui se
dégage de son oeuvre est prégnante, les peintures qu’il fait de la vie et de la
société peuvent être retravaillées d’une autre manière que celle des
interprétations magistrales qu’il en a données.
Comme pour « Aragon mis en musique » en 2021 et « Brassens a 100 ans » en
2021/2022, le projet Brel n’est pas conçu au départ comme une simple
succession de chansons : elles seront entourées de présentations, de
commentaires, d’improvisations musicales.
Le travail est en cours grâce à la participation au projet de deux musiciens
talentueux : Gaëtan Casteels, contrebasse et Thibault Dille, accordéon .
Bernard Debroux, décembre 2022

Après des études universitaires menées conjointement avec une formation en diction et art dramatique au Conservatoire de Louvain, Bernard Debroux a été animateur, directeur de théâtre et de centre culturel – Tournai, Namur- , programmateur artistique de festivals -Europalia, Bruxelles 2000,  metteur en scène -Piemme, Diderot, Beaumarchais-, fondateur et éditeur de la revue Alternatives théâtrales.

Depuis 2016, il renoue avec sa passion ancienne pour
la poésie et la chanson françaises.
S’accompagnant à la guitare, il revisite les grands auteurs
-Trenet, Leclerc, Brassens, Ferré, Brel, Ferrat,…- et propose
des mises en musique de poèmes -Baudelaire, Verlaine,
Rimbaud, Apollinaire, Aragon, Char, Norge,…- dans
un programme qu’il présente en France et en Belgique.

A l’été 2021, Bernard Debroux crée un spectacle
entièrement consacré au poète Louis Aragon.
Pour ce programme il est accompagné par
Yannick Schyns, piano et Gaëtan Casteels, contrebasse.

Le 22 octobre 2021, à Bruxelles, à l’occasion du centenaire
de la naissance de Georges Brassens, il crée, accompagné
de Gaëtan Casteels, un spectacle original autour de l’oeuvre
du poète/chanteur.

En 2023, nouvel environnement musical : l’accordéoniste
Thibault Dille se joint à Gaëtan Casteels pour accompagner
Bernard Debroux dans la création d’un récital consacré
à l’univers de Jacques Brel.

 

Thibault Dille, l’accordéon :

Thibault Dille est un accordéoniste, pianiste, chanteur, compositeur, arrangeur, directeur artistique et producteur belge né en 1987 à Bruxelles.
Dès son plus jeune âge, son amour spontané pour la musique l’amène à suivre divers cours d’instrument et de théorie musicale.

Il a poursuivi ses intérêts jusqu’au Conservatoire supérieur, où il a obtenu le diplôme avec la plus haute distinction.

Thibault est un artiste reconnu pour sa présence, son élégance et sa virtuosité .

 » Il joue une musique sensible et raffinée comme des vagues de lignes mélodiques qui prodiguent au public les couleurs chaudes et décisives de l’arc-en-ciel « . (Jazz Halo)

La scène est sa place, c’est là qu’il libère son énergie flamboyante, en totale complicité avec ses partenaires.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

 

Gaëtan Casteels, contrebasse :

Né à Bruxelles, Gaëtan Casteels a commencé à jouer de la contrebasse à l’âge de 19 ans, au Conservatoire royal de Bruxelles. Il y étudie le jazz avec Jean-Louis Rassinsfosse et la contrebasse classique avec Christian Vanderbrorght et Eric Demesmaeker. Il a également vécu en Espagne pendant 5 ans, où il a étudié avec Horacio Fumero. Gaëtan a également suivi les master classes de Dave Holland, Christian McBride, George Garzone et surtout Hein Van de Geyn.

On a pu l’entendre dans des jazzbands avec Eve Beuvens, Jan De Haas, Daniel Stokart… Il joue avec le pianiste cubain Alejandro Vargas dans Bozar et a tourné avec des auteurs-compositeurs français (festivals de Mars en Chanson, Rallye de la Chanson Française…), en Suisse (Genève, Bienne…), en France ( Paris, Avignon, Perpignan, Bordeaux…), en Italie, à Andora et en Espagne.

Gaëtan Casteels prépare actuellement la sortie en janvier 2022 de son album  » The Missing One(s) « , avec son Ozaín Quartet.

Gaëtan compose pour son quartet, mais a également réalisé la musique du court-métrage  » Haften  » de Jannes de Leest et dernièrement la musique de la pièce de théâtre  » Rakanyak  » de la Compagnie Charlie.

 

 

Après le concert le verre de l’amitié vous sera offert, en compagnie des artistes

Réservations obligatoires ci-après – Entrée: 15 € – 10 € (étudiants et enfants de moins de 12 ans)

Port du masque recommandé

Réservations

Les paiements s’effectuent uniquement en espèces à l’entrée des événements.

Billets

Type de billet Prix Places
Billet standard 15,00 €
Billet standard 10,00 €

Information d’inscription