Quatuor à cordes Prosperus4 & Olsi Leka – Franz Schubert: Quintette à cordes (op. 163)

samedi 30 Avr. 2022 - 20h00

Atelier Marcel Hastir (étage 1)


Quatuor PROSPERUS4  :

Sophie Demoulin, violon – Anouk Lapaire, violon –

Tine Janssens, alto –

Johannes Burghoff, violoncelle  

& Olsi LEKA, violoncelle 

 

PROGRAMME :

Webern, Langsamer Satz
Bridge, 3 novelettes
Schubert Quintette à cordes
 
 
 

 

Le quatuor Prosperus4  est né en 2006. À cette époque, le Conservatoire Royal de Bruxelles avait organisé un concert où le premier quatuor à cordes de Prosper Van Eechaute (compositeur belge de la 1ère moitié du XXème siècle) devait y tenir une place centrale. De la rencontre de ces quatre musiciens réunis pour cette occasion est née l’envie de continuer à travailler ensemble et de fonder un quatuor permanent. «Prosperus4» était né.

Le quatuor se produit sur les scènes belges mais aussi internationales (France et Pays-Bas notamment). Au-delà du quatuor, les quatre musiciens de Prosperus4 se produisent régulièrement dans le large domaine de la musique de chambre et sont membres permanents du Belgian National Orchestra et de l’Opéra Royal de Wallonie. En tant que quatuor, ils ont reçu les conseils de Guy Danel du Quatuor Danel et Vaclav Remes du Quatuor Prazak.

Ce qui motive fondamentalement le quatuor Prosperus4, c’est l’expérience du vivant. La musique se joue comme dans la vie: avec émotion et plaisir. Ecouter et voir le quatuor Prosperus4 c’est faire l’expérience d’un enthousiasme communicatif et d’une parfaite symbiose humaine sur lesquels peut s’épanouir en toute confiance le magnifique et inépuisable répertoire du quatuor à cordes.

(contactprosperus@gmail.com www.prosperus4.be f prosperus4quartet prosperus4.quartet Prosperus4 est reconnu par le service de diffusion « Art et vie » du service Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles)

 

Sophie Demoulin :

Sophie Demoulin est née à Bruxelles de parents musiciens.
Dès l’âge de 6 ans, elle commence à étudier le violon avec sa mère et le piano avec son père, deux instruments qu’elle va travailler en parallèle pendant 10 ans. Puis, le violon s’imposant de lui-même, elle va en poursuivre les études aux Conservatoires de Bruxelles / section francophone (1er prix dans la classe de Jean Hervé), de Mons (1 année de diplôme supérieur dans la classe de Philippe Koch –concert-meister de l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg ), de Paris / Boulogne- Billancourt (1er prix dans la classe de Christophe Poiget ainsi qu’un 1er prix de Musique de Chambre dans la classe de Hortense Cartier- Bresson), et à nouveau à Bruxelles / section flamande, dans la classe de Ulka Gorniak (concert-meister de l’orchestre de La Monnaie).

En 1998, à l’âge de 25 ans, elle entre comme violoniste au Belgian National Orchestra.

La musique de chambre occupe une grande place dans sa vie grâce au quatuor Prosperus, mais aussi à d’autres formations comme la sonate, le trio et le quintette à clavier et un Duo de violons.

Sophie Demoulin joue sur un violon de Benoît-Joseph Boussu de 1750.

 

Anouk Lapaire :

Violoniste suisse née à Lausanne, Anouk Lapaire débute le violon à l’âge de quatre ans, avant de poursuivre ses études au Conservatoire, puis d’entrer à la Haute Ecole de Musique de Genève dans la classe de Sergey Ostrovsky. Elle y obtient son Bachelor et un Master de pédagogie ainsi que le Prix Pierre Fernex. Elle décide ensuite de poursuivre sa formation au Conservatoire Royal d’Anvers dans la classe de Tatiana Samouil et Benjamin Braude où elle termine son diplôme avec une grande distinction.

Lors de masterclasses, elle a bénéficié des conseils de violonistes renommés tels que Giuliano Camignola, Boris Garlitsky, Mi-Kyung Lee, Gyula Stuller, entre autres.

Passionnée par l’orchestre, Anouk a le privilège de rejoindre le Gustav Mahler Jugendorchester avec lequel elle participe à plusieurs tournées dans les plus grandes salles d’Europe. En Belgique, elle a joué au sein de La Monnaie, l’Opéra Royal de Wallonie, l’Opéra des Flandres et du Belgian National Orchestra. Elle a travaillé entre autre sous la baguette de grands chefs tels que Alain Altinoglu, Jonathan Nott, Herbert Blomstedt, Hartmut Haenchen, Kent Nagano, Gabor Takács, Thierry Fischer, Kirill Karabits, Hugh Wolff…

S’intéressant beaucoup à la musique d’ensemble, elle cherche toujours de nouvelles opportunités pour se produire. Pendant trois ans, elle a fait partie de la Camerata du Léman à Genève qui donne des concerts en Suisse, en France et en Italie. Elle est aussi membre du Werther Piano Quartet, bénéficiaire d’une bourse de la Mozart Gesellschaft Dortmund ainsi que du Quatuor Prosperus.

Depuis 2018, Anouk a rejoint le Belgian National Orchestra en tant que violoniste tuttiste. 

Elle joue sur un violon moderne du luthier David Leonard Wiedmer.

 

Tine Janssens :

Tine Janssens a fait ses études à Louvain avec Marc Tooten, à Amsterdam avec Jürgen Kussmaul et à Salzbourg avec Peter Langgartner. Elle rejoignit le prestigieux Orchestre Mondial des Jeunes en tant que chef de pupitre.

Elle est actuellement alto solo – chef de pupitre à l’ Opéra Royal de Wallonie, après avoir été co-soliste à la Philharmonie Zuidnederland durant 13 ans.

Pleine d’énergie, Tine a été régulièrement invitée à de différents orchestres tel que l’orchestre philharmonique de Rotterdam, l’orchestre du Concertgebouw, deFilharmonie, l’Orchestre philharmonique royal de Liège. Elle fait parti du Concert Olympique, orchestre international classique.

Elle a joué entre autres sous la direction de Kurt Masur, Bernard Haitink, Valery Gergiev, Christian Thielemann…
En ce qui concerne la musique de chambre, outre le quatuor Prosperus, Tine s’implique dans la musique contemporaine avec l’ensemble Vlaams Sinfonietta et se produit dans de différentes formations, p.ex. avec la mezzo An Janssens et le pianiste Joris Lejeune.

En 2007 elle a obtenu un diplôme en Management Culturel à l’Université d’Anvers. 

Elle joue un alto de Giuseppe Dollenz. Visitez aussi le site www.tinejanssens.be

 

Johannes Burghoff :

Johannes Burghoff est issu d’une famille de musiciens. Il fait ses études à Liège et à Strasbourg dans la classe de Marise Douin et de Marc Coppey.

Sa grande passion est la musique de chambre et il décide, en 2002, de fonder le trio Mistral, trio à clavier toujours très actif aujourd’hui et invité à travers les différents continents.

En tant que soliste et chambriste, Johannes a partagé les scènes internationales -Tonhalle de Zürich, Lincoln Center de New-York, Arts-Center de Séoul etc.- avec Maiko Inoue, Tatiana Samouil, Alissa Margulis, Philippe Graffin, Anne Cambier, Mario Caroli, Aldo Baerten, Marcio Carneiro, Olivier Piguet, Pablo Marquèz, Misha Besverkny, Tony Nys et bien d’autres.

Son répertoire s’étend de J.S. Bach à aujourd’hui.

Johannes est violoncelliste de l’ensemble Linea, avec lequel il se produit à l’occasion de festivals dans de nombreuses villes à travers le monde. Il est violoncelliste du Concert Olympique dirigé par Jan Caeyers, ainsi qu’à l’orchestre de la radio de Bruxelles.

En 2009, à Budapest, pour le label BMI, il a enregistré des œuvres de Peter Eötvös ainsi qu’un CD, en 2011, avec Chronos Aion. Le dernier disque « Hiver » est sortie en 2013, enregistré avec la soprano
Anne Cambier et le hautboïste Luk Callens.

Depuis 2011, Johannes dirige son propre « Festival International de musique à Jodoigne » (Belgique).

À travers sa personnalité, un éventail de multiples couleurs et d’extrêmes nuances sonores caractérisent sa musique.

Johannes Burghoff joue sur un violoncelle de Januarius Gagliano datant de 1733.

 

Olsi Leka  :

Olsi Leka, violoncelliste, chef de pupitre à l’Orchestre National de Belgique, professeur de violoncelle aux Conservatoires Royaux de Bruxelles et d’Anvers est désormais un artiste confirmé.

 Lauréat de plusieurs concours internationaux Olsi Leka reçoit des invitations pour se produire régulièrement en tant que soliste, en récital et chambriste dans de nombreux pays Européens ainsi qu’en Chine. Lors de ces voyages il dispense aussi de nombreus stages d’été et de masterclasses de haut niveau.

 Les dernières années, Olsi Leka, s’est concentré au développement de projets personnels comme l’enrégistrement de CD’s pour différentes maisons de disques comme « Le violoncelle en folie » ainsi qu’à la création de projets interdisciplinaires tels que, « Musique et Mythologie » ou « Récital en Images 1914-18 ».

Il a collaboré en récital entre autres avec les pianistes Daniel Blumenthal, Piet Kuijken, François-René Duchable, Adam Laloum, Liebrecht Vanbeckevoort, Peter Caelen et Jean-Claude Vanden Eynden.

 Olsi Leka joue un violoncelle exceptionnel du luthier Italien Raffaele Gagliano construit vers 1820, gracieusement mis à disposition par la Fondation Éric Feldbusch. Ce violoncelle fut offert à Eric Feldbusch en 1965 par la Reine Élisabeth de Belgique à l’occasion de la création du trio avec piano portant son nom.

 

 

 

Réservations

Type de billet Prix Places
Billet standard 20,00 €
Billet Jeunes (en-dessous de 26 ans) 8,00 €


Les paiements s’effectuent uniquement en espèces à l’entrée des événements.