Jean-Philippe Collard-Neven, piano, et Quatuor vocal Soumaya Hallak, Emilie Tack, Lorenzo Carola & Kris Belligh – Chants révolutionnaires

mardi 12 Sep. 2017 - 20h00

Atelier Marcel Hastir (étage 2)


 Jean-Philippe Collard-Neven

Concert inédit en quintette (piano et quatuor vocal) interprétant des arrangements de chansons révolutionnaires, d’ici et d’ailleurs.

Les arrangements sont écrits par le talentueux arrangeur et compositeur belge Jean-Philippe Collard-Neven. 

Quelques titres parmi d’autres : « Le temps des cerises », « Bella Ciao », « El pueblo unido jamás será vencido », « Hasta siempre », « Imagine »  …

JEAN-PHILIPPE COLLARD-NEVEN

Pianiste, compositeur et improvisateur belge né en 1975, Jean-Philippe Collard-Neven mène un parcours atypique de musicien dans lequel se côtoient les genres et les époques ainsi que différentes disciplines artistiques.

S’il a appris la musique en apprenant des airs de jazz sur les genoux de son papa ainsi qu’en rejouant de mémoire dès le plus jeune âge les musiques de films et les chansons qui le fascinent, sa formation musicale sera uniquement classique, même s’il préfère alors improviser sur les partitions qu’il travaille plutôt que de les déchiffrer jusqu’à la dernière mesure.

Le début de sa vie professionnelle sera marqué par un engagement profond envers le répertoire contemporain, mais plus tard, les musiques qui l’ont influencé durant son enfance et son adolescence vont reprendre le dessus et son activité musicale va s’orienter vers des projets personnels mêlant composition, improvisation, collaborations avec le théâtre, la littérature, les arts plastiques et le cinéma, souvent à la lisière entre tradition savante et musiques populaires. Cela ne l’empêche cependant pas de continuer à se produire sur les scènes classiques et contemporaines.

Parmi les rencontres marquantes qui ont émaillé son parcours, citons – dans le désordre – le contrebassiste de jazz Jean-Louis Rassinfosse, le clarinetiste/saxophoniste Fabrice Alleman, le percussioniste Xavier Desandre-Navarre, le vibraphoniste Bart Quartier, le Quatuor Debussy, les québecquois Michel Donato, Pierre Tanguay, Jean Derome, Helmut Lipsky, le Quatuor Danel, le Quatuor Debussy, le violoncelliste Fabrice Bihan, l’altiste Vincent Royer, les compositeurs Jean-Luc Fafchamps, Luc Ferrari, Claude Ledoux, Michel Gonneville, David Shea, Bruno Mantovani, Jean-Paul Dessy, Michel Portal, le joueur de oud marocain Nasser Houari, les metteurs en scène Pietro Pizzuti, Ingrid von Wantoch Rekowski, Jeanine Godinas, Claire Gatineau, les chefs d’orchestre Patrick Davin et Pierre Bartholomée, le plasticien Bob Verschueren, le chorégraphe Claudio Bernardo, le peintre-cinéaste Jean Detheux, les poètes Laurence Vielle et Charles Ducal, le chanteur pop Kris Dane, sans oublier le baryton-basse José van Dam et Jodie Devos.

En 2013 il fonde avec 10 jeunes musiciens l’ensemble La Fête étrange, sorte de garage band classique rejouant la musique d’un film imaginaire.

En 2016, il compose sur un livret de Laurence Vielle et Charles Ducal une cantate pour le projet Cantania et a été chantée en mai 2017 par 700 enfants et des musiciens de l’ONB à Bozar.

Il se produit régulièrement en Europe, en Amérique du sud et centrale, au Japon, en Asie, au Canada, en Afrique du nord… On peut l’entendre sur une vingtaine de productions discographiques produites par Radio France, Sub Rosa, FUGA LIBERA, Cyprès, Flau…

Après le succès de son album en trio avec José van Dam et Jean-Louis Rassinfosse autour de chansons de Carlos Gardel, un nouveau cd de ce trio sortira fin 2017 avec des reprises de chansons françaises. 

Premier prix au concours Dexia en 1993. En 2003 l’Union des Compositeurs belges lui décerne le trophée FUGA pour son activité en faveur du répertoire belge. Il reçoit en 2008 l’Octave de l’artiste de l’année.  Coup de cœur de l’Académie Charles Cros pour le cd Didascalies consacré aux œuvres de Luc Ferrari.

Jean-Philippe Collard-Neven est professeur de Musique de Chambre et d’improvisation au Conservatoire Royal de musique de Mons (ARTS2).

La photographie occupe également une grande place dans sa vie.

 SOUMAYA HALLAK (Soprane)

Soumaya Hallak jeune soprano dramatique, étudie le chant au conservatoire de sa ville natale, Genève, puis à Venise ensuite à Bruxelles à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth et à l’opéra Studio de l’opéra de Copenhague. Elle a travaillé avec des personnalités telles que José Van Dam, Helmut Deutsch, Mikael Eliasen, Jocelyne Dienst, Waltraud Meier, Rachel Andrist, Felicity Palmer, Gabriel Garrido, Sandra Porter, Susanna Eken, Mikaela von Gegerfelt, Tom Krause et Udo Reinemann. Elle s’est produite dans le cadre de l’opéra studio de Copenhague dans des rôles comme de Miss Jessel (Turn of the screw), La Maréchale (Rosenkavalier) et La Sorcière (Hänsel und Gretel). Par ailleurs, elle a participé à de nombreux concerts pour jeunes solistes dans des lieux tels que la Fenice à Venise, le Palais des Beaux-Arts de Charleroi, Flagey, le Théatre Royal de la Monnaie à Bruxelles et Tour et Taxis toujours à Bruxelles.

Elle fait ses débuts à Zürich avec Agata dans Don Bucefalo d’A. Cagnoni. Elle a chanté sous la direction de chefs tels que Paul Goodwin, Julian Reynolds, C.W. Green, Marc Soustrot, Walter Weller et Jean Paul Pruna.

Elle a participé à l’adaptation pour le théâtre de l’Oeuvre au Noir de M.Yourcenar mise en scène de Christine Delmotte au théâtre des Martyrs à Bruxelles.

Elle crée le duo VO’CELLO avec Suzanne Vermeyen, violoncelliste et le duo LUX VOCIS avec la mezzo-soprano Anne-Fleur Inizan. Les deux chanteuses travaillent avec la pianiste Margot Welleman et le comédien Pietro Pizzuti pour leur spectacle Passions:6.

Elle se produit en récital avec les pianistes Jean-Philippe Collard-Neven, David Levi et Ouri Bronchti. 

Parmi ses projets, notons pour la saison prochaine, la prise de rôle Bianca dans la Tragédie Florentine de Zemlinski au TNB de Rennes mise en scène d’Arthur Nauzyciel.

 EMILIE TACK (Mezzo)

Emilie est mezzo-soprano lyrique léger colorature.  Elle commence la musique avec la pratique du violoncelle, de l’orchestre et des chœurs d’enfants au Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) de Caen (France), au sein d’une classe à horaires aménagés musique pour jeunes musiciens. Sa première expérience de quatuor vocal remonte à l’adolescence, sous l’égide de membres de la maîtrise de Caen, où le répertoire vocal va du classique à la chanson.  Elle obtient son diplôme de fins d’études de formation musicale au CRR de Caen puis débute les cours de chant dans la classe de Jocelyne Chamonin puis avec Marie-Paul Bonnemason et Claire Lefilliâtre. Elle poursuit sa formation avec Raphaël Sikorski (Laboratoire de la voix, Paris), Damien Lehman (chef de chant au CNSM de Paris) et en Master class avec Dinah Bryant, Olga Chernov et le chef de chant Ouri Bronchti (La Monnaie)

Emilie poursuit également des études de lettres et de langues en Hypokhâgne, puis une formation interdisciplinaire en affaires européennes à Sciences-Po Lille et au Collège d’Europe ; avant de continuer sa formation vocale au Conservatoire Royal de Mons/Arts au Carré. Au sein d’Arts au Carré, elle étudie la technique vocale avec Michèle Losier, Sabine Conzen, Thierry Migliorini, Axel Everaert, Dietrich Henschel. Elle étudie également la musique de chambre et l’improvisation avec le pianiste Jean-Philippe Collard-Neven avec qui elle se produit en récital (musique française et allemande). 

Emilie chante régulièrement les œuvres du répertoire de musique sacrée (Bach, Haendel, Pergolèse, Franck, Fauré, Duruflé, Dubois…). Les rôles d’opéra qu’elle interprète sont Cléopâtre (Jules César), Rinaldo (Rinaldo), Didon (Didon et Enée), Rosine (Le Barbier de Séville), Annina (La Traviata). Choriste au sein de The New Baroque Times Voices, Emilie a une prédilection pour la musique ancienne et baroque, ainsi que pour les projets éclectiques se tournant vers la création interdisciplinaire et non-classique. 

Emilie a travaillé à BOZAR comme conseillère du Directeur Général et se passionne pour le management culturel. 

 LORENZO CARÒLA (Ténor)

Après avoir étudié le Chant et d’Art Lyrique aux Conservatoires de Mons et de Maastricht et à l’Opéra Studio de La Monnaie, Lorenzo Caròla a suivi un troisième cycle à la Guildhall School of Music and Drama de Londres.

Il a reçu les Grands Prix de Musique Contemporaine et Prix de la Mélodie Française au Concours International de Clermont-Ferrand en France (1991), il a été Lauréat du Concours international de Setubal au Portugal (1993) et demi-finaliste du Concours International Reine Elisabeth de Belgique en 1992. 

Création et enregistrement de plusieurs œuvres de compositeurs belges et étrangers. A l’opéra comme en concert, enregistrements pour les radios et télévisions belges, italiennes et allemandes et sur cd.

Il a été invité par de nombreux théâtres européens tels que la Monnaie, l’Opéra des Flandres, Münster, Opera Zuid, l’Opéra de Lyon, le Châtelet à Paris, le Teatro San Carlo de Naples, l’Opéra de Rome, le Teatro Massimo de Palerme, l’Opéra de Trento, le Teatre del Liceu à Barcelone, Opera North, Garsington Opera, Grange Park Opera, à la Settimana Musicale Senese, au Centre Expérimental du Teatro Colòn, l’Accademia di Santa Cecilia, Les Festivals de Stresa et Ravello, le Bayreuther Festspiele. 

Il a collaboré avec des chefs tels que Antonio Pappano, Gabriele Ferro, Steuart Bedford, Harry Christopher, Steven Sloane, Janos Acs, Daniele Callegari, Luca Pfaff, René Jacobs, Michel Corboz, David Hill, Wil Humburg, Gianandrea Noseda…et les metteurs en scène Stefano Vizioli, Tim Albery, Henning Brockhaus, Luc Bondy, Klaus Michael Grüber, Cesare Lievi, Trisha Brown, David Jones, William Kentridge, Mario Martone…

Parallèlement à sa carrière de chanteur, il a écrit, produit et dirigé la fiction radiophonique « Olimo ou les scrutateurs de déserts » programmée par la Première RTBF et publiée par les éditions Lansmann, et publié le recueil de poésies en italien « Il Crepuscolo delle Comparse ». Il a récemment adapté du Néerlandais en Français les spectacles pour la jeunesse La Princesse Turandot (YAMA AWARD 2014) et Fidelio pour la Compagnie de Théâtre Musical Walpurgis. 

Son premier roman Le dieu des pierres paraîtra aux Editions Traverse à l’automne 2017. 

Depuis 2014 Lorenzo Caròla a pris la direction du Forum des Compositeurs ainsi que du Festival LOOP, deux institutions vouées à la promotion de la musique contemporaine de la Communauté Française de Belgique. 

KRIS BELLIGH (Baryton)Kris commence ses études musicales au Lemmensinstituut à Louvain en flûte, chant et direction d’orchestre. Puis il intègre  la Guildhall School de Londres où il continue ses études de direction d’orchestre et de chant. En 2001, il est accepté au cours d’opéra de la Royal Scottish Academy de Glasgow, où il obtient un Master en opéra. 
Il participe à des Masterclass avec Felicity Lott, Thomas Allen, Elly Ameling, Malcolm Martineau, Graham Johnson et Emma Kirkby.

Il a participé au Pacific Music Festival avec Nicholas McGeegan et Michael Tilson Thomas au Japon, ainsi que le Festival de Musique Baroque d’Ambronnay avec William Christie.

Son expérience en récital et oratorio comprend les Passions et la  Messe en si de Bach,  Le Messie, les  Requiem  de Mozart, Fauré et Brahms, le  Stabat Mater  et la Petite Messe Solennelle  de Rossini et  La Création  de Haydn.

Sur scène, il a interprété  Le Conte Almaviva  (Les Noces de Figaro, Don Giovanni), Dandini (La Cenerentola), Dancairo  (Carmen),  Belcore  (L’elisir d’amore),  Dr Falke (La Chauve-souris),  Marchese (La Traviata), Ramiro (L’heure Espagnole), Mercurio (La Calisto), Brétigny (Manon), Énée (Didon et Énée), Thésée  (Hippolyte et Aricie),  et  Guglielmo (Cosi fan Tutte).

Kris a fait ses débuts à La Monnaie dans Daphne de Strauss, à l’Opéra des Pays-Bas dans  Le Joueur  de Prokofiev, et à la English National Opera de Londres dans la création mondiale de  Between Worlds.

Pour la saison 16/17, on a vu Kris chanter Papageno dans  La Flûte Enchantée  en Belgique,  Lord Thomas dans  The Zoo  pour le festival Odegand, et  un retour à La Monnaie dans le rôle de Lapak dans  La petite renarde rusée  de Janacek.

Après le concert le verre de l’amitié vous sera offert, en compagnie des artistes

Réservations recommandées: voir ci-après – Entrée: 15 €  (7 € enfants de moins de 12 ans)

Réservations

Type de billet Prix Places
Billet Standard 15,00 €
Billet Enfant (moins de 12 ans) 7,00 €