Musiques de films et Mémoire – Isabelle Durin, violon & Maxime Zecchini, piano : La Liste de Schindler, La Vie est belle, Yentl, La Rafle….

samedi 16 Avr. 2022 - 20h00

Atelier Marcel Hastir (étage 2)


Musiques de films (violon/piano) évoquant les traditions juives et l’Histoire de la Seconde guerre Mondiale.

Nicola Piovani (La Vie est Belle), John Williams (La Liste de Schindler), Georges Delerue (La passante du Sans-Souci, La Rafle), Philippe Sarde ( La Vie devant soi) ou encore Michel Legrand (Yentl), ont su recréer,  à leur manière, avec leur style propre, un univers musical qui demeure intact grâce à notre mémoire : mémoire des sons, des mélodies, des inflexions à la fois douces et passionnées du violon, autant de réminiscences qui laissent entrevoir que images et sons sont intimement liés.

 

1 La Liste de Schindler: Thème

2 La Liste de Schindler: Oyfn Pripetshik

3 La Vie est Belle: Thème

 4 Yiddish Mame (Arr. Dov Seltzer)

5 Yidl mitn Fidl

6 Un Violon sur le Toit (Arr. John Williams)

7 Un Violon sur le Toit: Ah ! Si j’étais Riche !

8 Yentl: Papa, Can You Hear Me ? (Arr. John Williams)

9 Yentl: A Piece of Sky

10 La Passante du Sans Souci: Thème

11 La Rafle: Le Concerto de l’Adieu

12 Thème

13 Le journal d’Anne Frank: Suite

14 Exodus: Suite

15 Les Insurgés: Suite

 

 

 

Isabelle Durin, violon :

La musique est une manière d’explorer les différentes facettes de soi, de son identité, d’exprimer une sensibilité propre qui est ainsi transmise et partagée.

Ce partage, Isabelle Durin l’a concrêtisé avec deux disques, Romantisme Hébraïque en 2008 et Mémoire et Cinéma en 2018, salués tous deux par la presse, ce qui lui a permis d’aller à la rencontre d’un public lors de nombreux concerts avec son complice au piano Michaël Ertzscheid, en France et à l’Etranger, dans des lieux symboliques, comme le Mémorial de la Shoah, le Musée d’Art et d’histoire du Judaïsme, les Synagogues de Prague et d’Amsterdam, Paris , Bordeaux, Essen, Miami, au Musée de la Résistance de Grenoble ainsi qu’au Musée Dauphinois Diplômée du CNSM de Lyon, elle étudie ensuite la musique de chambre au CNSM de Paris.

Ce parcours musical s’est étoffé d’un autre cursus parallèle, universitaire et plus précisément philosophique ( D.E.A à la Sorbonne, Paris I) , ce qui aura été pour elle une source d’enrichissement. Le monde des idées et le monde des sons s’harmonisent et créent des connexions ! De même, son attachement et son goût pour le répertoire symphonique l’’amène à intégrer l’Orchestre National d’Île de France et à se produire à la Philharmonie de Paris, au Théâtre des Champs Elysées, Salle Gaveau, La Halle de la Villette, la Seine Musicale…et dans toute l’Île de France.

 

Maxime ZECCHINI :

Maxime ZECCHINI est né à Paris. Il intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon dans la classe de Géry Moutier et Danièle Renault-Fasquelle où le Diplôme National d’Études Supérieures Musicales – DNESM – mention très bien à l’unanimité et félicitations du jury.

Il est reçu par la suite au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en Cycle de Perfectionnement dans la classe de Jean-François Heisser. Il a également bénéficié des conseils réguliers de Laurent Cabasso et Olivier Cazal.

Premier pianiste français à être diplômé de la prestigieuse Académie “Incontri col Maestro” d’Imola en Italie, il est vainqueur du concours international d’Arcachon, du concours international du Forum de Normandie, Lauréat de la fondation Cziffra, lauréat du Concours Ragusa-Ibla en Sicile.

Il a obtenu le Premier Prix à l’unanimité du concours international de Varenna-Lac de Côme en Italie.

Maxime Zecchini est également Lauréat-boursier de la Vocation-Fondation Marcel Bleustein-Blanchet, de la Fondation Meyer et du Mécénat Musical Société Générale. Il a été labellisé par la Mission Ministérielle du Centenaire et soutenu par la Fondation Bru Zane de Venise.

Il s’est produit en France dans de nombreux festivals et a joué notamment Salle Gaveau, au Théâtre du Châtelet, à l’Opéra de Pékin, à l’Opéra de Shanghai, au Conservatoire Tchaïkovsky de Moscou, à la Philharmonie de Kiev, avec l’Orchestre National Symphonique de Malaisie, l’Orchestre Philharmonique de Capetown, le Johannesburg Philharmonic Orchestra, l’Orchestre Symphonique de Cuenca, l’Orchestre Philharmonique de Nijni-Novgorod…

On a pu ainsi l’écouter dans une cinquantaine de pays : tournées en Italie, Allemagne, Royaume-Uni, Chine, Corée du Sud, Japon, Afrique du Sud, Australie, Russie, Amérique Centrale…

Son enregistrement en dix volumes ( dont 9 sont déjà disponibles ) d’une anthologie des oeuvres pour la main gauche – piano solo, concertos pour piano et orchestre, musique de chambre – constitue une première mondiale dans l’édition discographique ( label AdVitam Records / PIAS-Harmonia Mundi ).

Ce projet a été très largement salué par la presse ( FFFF de Télérama, 4 clés de Diapason, 4 étoiles de Classica, Le Monde…) et a fait l’objet de nombreuses émissions sur France Musique, Radio Classique, France Inter, France Culture…ainsi que des émissions télévisées dans de nombreux pays.

Musicien éclectique, Maxime Zecchini a donné des récitals avec la chanteuse Julia Migenes et des concerts-lecture avec l’actrice Anouk Aimée. Compositeur, il est l’auteur de nombreuses transcriptions et ses pièces originales sont publiées aux Editions Durand-Salabert-Universal Music.

Il fera notamment ses débuts au Carnegie Hall de New York en mai 2022.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réservations ci-après – Entrée: 15 € – 8 € (enfants de moins de 12 ans)

Après le concert le verre de l’amitié vous sera offert, en compagnie des artistes

Réservations

Type de billet Prix Places
Billet standard 15,00 €
Billet étudiants et -12 ans 10,00 €


Les paiements s’effectuent uniquement en espèces à l’entrée des événements.