Trio Quintes et Sens – violon, violoncelle, piano – Franz Liszt, une âme sublime

samedi 22 Avr. 2017 - 20h00

Atelier Marcel Hastir (étage 2)


Nadège-Gruffat-Poulain & Vinca Bonnaud & Delphine Lebaud

L’ ensemble Trio Quintes et Sens est né de la rencontre de trois musiciennes passionnées de musique de chambre, Nadège Gruffat-Poulain, violoniste, Delphine Lebaud, violoncelliste, et Vinca Bonnaud, pianiste. Ensemble, elles ont à cœur de tisser des liens avec d’autres univers artistiques afin d’élargir le cadre du concert classique.

Le samedi 22 avril 2017, à 20 heures, les trois musiciennes, présenteront 

Liszt – une âme sublime

Spectacle littéraire et musical créé avec la comédienne Karine Vuillermoz, qui fait entrer en résonnance les trios du célèbre compositeur hongrois et des extraits de sa riche correspondance.

Le Trio Quintes et Sens et Karine Vuillermoz vous proposeront, sous la forme d’un concert-lecture, conjuguant les mots aux sons, de redécouvrir cette personnalité singulière et flamboyante aux multiples facettes : le pianiste virtuose, improvisateur hors-pair, dont le génie a suscité l’admiration dans toute l’Europe du 19è siècle; le compositeur brillant, profondément marqué par les influences tziganes de sa terre natale, la Hongrie; et l’être humain passionné, à l’enthousiasme généreux qui s’est engagé corps et âme dans la vie culturelle de son époque.A cette occasion, seront interprétées successivement trois compositions de Franz Liszt :

Orphée (1854/1884)

 Orphée est le 4è des 12 poèmes symphoniques écrits par Liszt à Weimar,  créé comme prélude et épilogue orchestral à l’opéra de Gluck, Orphée et Eurydice, qu’il dirigea au Théâtre de la Cour de Weimar le 16 février 1854 – quelques années avant sa reprise à Paris dans la version révisée par Berlioz.

Liszt lui-même a précisé dans la préface d’Orphée, que l’inspiration lui en était venue au cours des répétitions de l’opéra. Il avait été frappé par le « point de vue, touchant au sublime dans sa simplicité, dont ce grand maître a envisagé son sujet ».

La version pour trio est de Camille St-Saëns, qui la créa à Paris en janvier 1885.

Le Carnaval de Pest –  rhapsodie hongroise n° 9 en mi bémol majeur (1847) (S244/9)

Le Carnaval de Pest parait d‘abord parmi un ensemble de 22 rhapsodies hongroises en 1846 (S242), puis à peine remanié, dans le recueil définitif des Rhapsodies Hongroises (1847-53)

Il en existe aussi une version pour piano à 4 mains, et une version pour trio, de la main de Liszt.

Tristia – la Vallée d’Obermann  (1855, révision 1864)

La Vallée d’Obermann  est la première pièce (la plus longue) du premier Recueil des « Années de pèlerinage » (la Suisse).

Liszt y reprend une pièce composée au cours de ses voyages en Suisse avec Marie d’Agoult en 1835  et publiée en 1842 dans  l’ « l’Album du voyageur », et 2 autres pièces, « Eglogue » et « Orage » (1855).

Elle est inspirée du roman de Senancour (1804), et d’une ode de Byron, « le Pèlerinage de Childe Harold », que Liszt cite dans la préface :

« Tout ce qu’un cœur mortel peut contenir de besoins et d’ennuis profonds, j’ai tout senti, tout éprouvé dans cette nuit mémorable.[…]  »« Que veux-je ? Que suis-je ? Que demander à la nature ? Toute forme est invisible, toute fin trompeuse ».

C’est Liszt lui-même qui fit une transcription de cette œuvre pour trio, sous le nom de « Tristia, la Vallée d’Obermann ».

———-

BIOGRAPHIES des artistes – voir Concert de ce jour, 17h : Tour du monde musical avec le Trio Quintes et Sens :

 » L’ ENVOL  » avec le Trio Quintes et Sens : oeuvres de Astor Piazzolla, Claude Debussy, Manuel de Falla, Anton Dvorak, Ernest Bloch…

 Prix des places : 12 euros (adultes) et 6 euros (moins de 12 ans)

Réservations: en bas de page et  à l’adresse contact@trio-quintes-et-sens.fr

Pour en savoir plus : www.trioquintes-et-sens.fr / Facebook : trioquintesetsens

https://www.facebook.com/trioquintesetsens/       –  www.trio-quintes-et-sens.fr

 

 

Réservations

Les réservations sont closes pour cet événement.