« Spécial Noël » Marc Sabbah – alto, Tatiana Samouil – violon, Justus Grimm – violoncelle et Eliane Reyes – piano

jeudi 15 Déc. 2016 - 20h00

Atelier Marcel Hastir (étage 2)


special-noel-marc-sabbah-et-al-image003

« Soirée spéciale Noël » – un concert d’exception :

Marc Sabbah – alto, Tatiana Samouil – violon, Justus Grimm – violoncelle et Eliane Reyes – piano.

Programme

Ravel : Trio avec piano en la mineur

Dohnanyi : Sérénade pour Trio à cordes Op.1

Schumann : quatuor en mi mineur Op.47

PAF : 20€ – Réservations : danielle.meert@skynet.be   /mais  SOLD OUT au 1-12-2016   –  Après le concert le verre de l’amitié vous sera offert, en compagnie des artistes

Marc SABBAH,

altiste (né en 1988 à New York) se produit en tant que soliste et au sein de diverses formations de musique de chambre. Il est également compositeur.  Depuis 2012, il est alto solo de l’Orchestre National de Belgique. Par ailleurs il est régulièrement invité en tant qu’ alto solo au Brussels Philharmonic. En 2013, il a remporté le 1er prix du « Concours national d’Amsterdam Viola ». 

Cette année 2016 il a remporté le 1er  Grand Prix au Manhattan International Music Competition, à la suite duquel il a été invité à se produire en récital au Carnegie Hall.

Toujours en 2016 il a reçu le 1er Grand Prix au Rising Stars Music Competition à Berlin où il s’est vu offrir un concert solo au Berliner Philharmoniker.

Marc a récemment joué le double concerto de Max Bruch pour alto et clarinette avec l’Orchestre National de Belgique et le Casco Phil, le concerto pour alto de Walton avec le Symphonieorkest ‘De Philharmonie’ au Muziekgebouw à Amsterdam et  à Utrecht. Il a donné des masterclasses sur alto avec l’utilisation de l’archet baroque en association avec ‘The Dutch Viola Society’ ainsi que des récitals au Grachten Festival à Amsterdam et des concerts de musique de chambre au travers des Pays-Bas, de la Belgique, de la France et de l’Allemagne. 

Marc peut être entendu comme altiste soliste de premier plan sur le nouveau CD Terra Nova de Divertimenti du compositeur flamand du 18ème siècle : Henri-Joseph De Croes. Il a joué et participé à des festivals dans toute l’Europe, en Israël, en Ukraine, en Russie, aux États-Unis, au Canada et a remporté les premiers prix au Concours des Arts de Moscou, au concours international Horowitz de Boston ou encore  celui de l’Académie de Kiev en Ukraine (2004) où il interprète le concerto pour alto et orchestre de Hoffmeister ainsi que la « Sinfonia Concertante » de Mozart avec l’Orchestre d’Etat Ukrainien.  

En 2013, il a remporté le 1er prix du « Concours national d’Amsterdam Viola » Il a suivi des masterclasses auprès de grands maîtres comme les violoncellistes Anner Bijlsma, Uzi Wiesel, Christine Walevska; ainsi qu’auprès de violonistes et altistes tel que Pinchas Zukerman, Jean Sulem, Paul Neubauer, et d’autres. Attiré par la chaleur du son et du jeu de sa sœur au violoncelle,  Marc passe à l’alto à 11 ans. Il a suivi ses études aux États-Unis à la «  Fiorello H. LaGuardia High School of Performing la Division de la Juilliard School Pre-College Arts » et il a pu étudier avec Kenji Bunch et Toby Appel. Il poursuivit ses études supérieures au Conservatoire d’Amsterdam et obtint son diplôme « Cum Laude », Marc a étudié auprès de Sven Arne Tepl et Nobuko Imai.

Marc joue sur un alto Leroy F. Geiger daté 1951 fabriqué à Chicago, USA.

Justus GRIMM

Né à Hambourg, Justus Grimm commence le violoncelle à l’âge de cinq ans. D’abord élève de son père, il poursuit ses études à Sarrebruck avec Ulrich Voss, puis à Cologne avec Claus Kanngiesser et Frans Helmerson. Il remporte les premiers prix du Concours international de musique Maria Canals et du Concours national d’Allemagne.

En tant que soliste, il crée le concerto pour violoncelle La Metamorfosi di Narciso de Matthias Pintscher avec l’Orchestre philharmonique de Hambourg, et se produit avec plusieurs orchestres dont l’Orchestre de chambre d’Angleterre, l’Orchestre symphonique de la Monnaie, l’Orchestre de chambre de Londres, le Staatsorchester Rheinische Philharmonie, l’Orchestre philharmonique du Brandebourg et la Klassische Philharmonie de Bonn. En 2012, il interprète avec l’Orchestre symphonique de la Monnaie les Variations sur un thème Rococo de Tchaïkovski, sous la baguette de Carlo Rizzi, lors d’un concert retransmis en direct par la télévision flamande.

Musicien de chambre passionné, Justus Grimm enregistre, avec le pianiste Florian Wiek, des sonates pour violoncelle de Beethoven, Brahms et Chostakovitch. Rejoints par la flûtiste Christina Fassbender, ils forment le Trio Wiek et enregistrent des œuvres de Weber, Farrenc et Mendelssohn. En 2009, leur album de pièces de Philippe Gaubert est récompensé de cinq Diapasons par le magazine du même nom. Depuis 2008, Justus Grimm se consacre également au répertoire pour quatuor avec le Quatuor Malibran.

Sa carrière de musicien de chambre l’amène à se produire aux côtés d’Abdel Rahman El Bacha, Gérard Caussé, Augustin Dumay, Benoît Fromanger, Stephen Kovacevich, Katia et Marielle Labèque, et Christian Poltéra, entre autres, et à participer à de nombreux festivals européens. Il est artiste en résidence au festival « Cantiere » de Montepulciano depuis 2010.

Depuis 2008, Justus Grimm est professeur titulaire du Conservatoire d’Anvers.

Tatiana SAMOUIL

La violoniste russo-belge Tatiana Samouil est née à Saint-Pétersbourg dans une famille de musiciens. Depuis sa plus tendre enfance, elle se consacre entièrement à la musique. Elle étudie avec de grands maîtres, d’abord en Russie, avec Maya Glezarova et Sergey Fatkuilin, puis en Belgique, avec Igor Oistrakh, et en Espagne, avec José-Luis Garcia. Diplômée du Conservatoire Tchaïkovski de Moscou et du Koninklijk Conservatorium Brussel, elle a obtenu dans ces deux institutions des Masters assortis de la plus haute distinction.

Installée à Bruxelles, elle est lauréate de nombreux concours (Reine Élisabeth, Sibelius, Tchaïkovski, Michael Hill…), ce qui contribue à lui bâtir une solide réputation de soliste dans le monde entier. Elle mène à présent une carrière artistique rythmée par de nombreux concerts, alliant projets solistes et projets de chambre en tant que premier violon et membre fondateur du Quatuor Malibran.

Tatiana est également un professeur dévoué. Elle travaille aux côtés d’Augustin Dumay à la Chapelle Musicale Reine Élisabeth, et, depuis 2009, enseigne le violon au Conservatoire d’Anvers. Depuis 2011, Yurii Bashmet l’invite régulièrement à donner des cours dans son académie pour jeunes musiciens à Samara, en Russie. Membre du jury du Concours Reine Élisabeth 2012 à Bruxelles, elle donné des master-classes en France, en Espagne, en Corée et en Italie.

Récemment, elle s’est notamment produite avec la Sinfonietta de Saint-Pétersbourg à la

Konzerthaus de Berlin avec Igor Budinstein, a participé aux festivals de Yurii Bashmet à Sochi et à

Minsk, et elle a joué l’ensemble des sonates de Beethoven avec Plamena Mangova. Sa discographie

chez Sony et Cyprès est complétée d’un enregistrement de l’intégralité des pièces de chambre d’

Enescu pour Indesens.

Eliane REYES

 « Eliane Reyes travaille magnifiquement sur les timbres grâce à la souplesse d’un jeu qui sait raconter » Stéphane Friederich (Piano Magazine) ;
« Reyes performs with poetic sensitivity and deftness » Jack Sullivan (American record guide)
Eliane Reyes, a young and wonderfully gifted pianist, takes a different view and her performances are memorably refined, dextrous and committed»
Bryce Morrison (Gramophone) ;
« Personnalité éclatante de la scène musicale d’aujourd’hui » Jacques De Decker.

Eliane Reyes commence le piano dès son plus jeune âge, lauréate de la Fondation Cziffra (Senlis, France), elle joue la même année au Festival Tibor Varga (Sion, Suisse) ainsi que sous la direction de Sergiu Commissiona et avec l’orchestre Royal du Concertgebouw d’Amsterdam.
Formée par sa mère, elle a ensuite étudié au Conservatoire Royal de Bruxelles puis à la Chapelle musicale Reine Elisabeth dans la classe de Jean-Claude Vanden Eynden, à la Hochschule des Künste de Berlin, au Mozarteum de Salzbourg ainsi qu’au Conservatoire National supérieur de Musique de Paris sous l’égide de Michel Béroff, Brigitte Engerer, Hans Leygraf et Jacques Rouvier.
Lauréate de plusieurs concours internationaux : 1er prix à Ettlingen, Allemagne ; 1er prix du concours Cervantes à Cuba ; finaliste des concours internationaux de Montréal, Clara Schumann à Düsseldorf, Maria Canals en musique de chambre etc… Eliane Reyes s’adonne à une carrière de récitaliste, soliste et chambriste saluée par la presse et le public.
Lauréate des fondations Rheinold Blüthner, Nany Philippart, Spes Solti et Vocatio, Eliane a eu l’occasion de d’être invitée en récital par des artistes tels Martha Argerich ou Vladimir Ashkenazy et de se produire avec Augustin Dumay, Ivry Gitlis, Misha Maisky ou José van Dam.
Sa discographie, comporte des œuvres de Nicolas Bacri, F.Chopin, C. Debussy, Benjamin Godard, F.Liszt, Michel Lysight, D.Milhaud, M. Ravel, A. Tansman, a obtenu de nombreuses récompenses telles que : « Pianiste maestro » dans la revue « Pianiste », « Ring » de Classic info, « Joker » de Crescendo , « supersonic » dans Pizzicato. Elle a obtenu »la cléf d’or » de Resmusica pour son enregistrement en solo des 24 intermezzi d’A.Tansman. Eliane Reyes est nommée à trois reprises aux « International Classical Music Awards ».

Eliane Reyes est actuellement professeur de piano au Conservatoire Royal de Bruxelles et de piano-complémentaire au Conservatoire National supérieur de Musique de Paris.

En 2016, elle est élevée au rang de Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres en France.

Un merveilleux talent pour la musique » Martha Argerich In the last few years, nobody has impressed me as much as this young pianist, she is already a real artist and deserves all the help to establish herself publicly » Vladimir Ashkenazy
 Eliane Reyes travaille magnifiquement sur les timbres grâce à la souplesse d’un jeu qui sait raconter » Stéphane Friederich (Piano magazine)
Reyes performs with poetic sensitivity and deftness » Jack Sullivan (American record guide)
Eliane Reyes, a young and wonderfully gifted pianist, takes a different view and her performances are memorably refined, dextrous and committed » Bryce Morrison (Gramophone)

Eliane Reyes,une sensibilité extraordinaire au bout des doigts« .le vif l’express 8/7/2011 (Barbara Witkowska).

“Eliane Reyes performs music the way she experiences it, from within, through the prism of her own sensitivity; as soon as we listen to the sound of her piano, we are mesmerized into an acoustic and visual landscape. Her piano playing, both subtle and agile, sings out with an inspired voice while casting an irresistible spell.” Véronique Bergen, philosopher and writer.

Listen to Chopin’s waltzes performed by Eliane Reyes, close your eyes and let yourself be

carried away into the crystalline beauty of each of these nineteen gems. From elation to

melancholy,from chatty glimmer to solemn seriousness, this accomplished musician brings into life

the full spectrum of one of the greatest Romantic composers’ unique voice, drawing from her deep

understanding of Chopin, a fundamental inspiration in her own musical journey.”

Jean Jauniaux, writer.

 

Réservations

Les réservations sont closes pour cet événement.