Quatuor Alcea – Quartettsatz de Schubert & Quatuor à cordes de Ravel, par Stefanie van Backlé et Femke Verstappen, violons; Hélène Koerver, alto & Suzanne Vermeyen, violoncelle

samedi 20 Mai. 2017 - 17h00

Atelier Marcel Hastir (étage 2)


Quatuor Alcea – Stefanie van Backlé et Femke Verstappen, violons, & Hélène Koerver, alto, et Suzanne Vermeyen, violoncelle –

Programme

« Quartettsatz » (Quatuor à cordes n° 12 en ut mineur, D. 70)de Franz Schubert
Quatuor à cordes (en fa majeur, opus 35) de Maurice Ravel

Quatuor Alcea

En 2014, le quatuor Alcea a participé au Festival L’Europe en Musique qui promeut des compositeurs européens souvent oubliés de l’historiographie musicale et favorise la création de leurs œuvres. Alcea a été invité par le Quatuor Debussy dans la programmation « Nouveaux Talents » du Festival Les Cordes en Ballade en France.

En 2014 le quatuor Alcea est aussi devenu lauréat de la bourse de la Vocatio (Belgique).

En 2013, le quatuor a rejoint Bl!ndman et devient Bl!ndman Alcea Strings.

Il intègre également la formation professionnelle Proquartet à Paris et a déjà reçu dans ce cadre les conseils de Louis Fima du quatuor Arpeggione, Heime Müller du quatuor Artemis et Valentin Erben du quatuor Alban Berg.

En Belgique Alcea participe aux master class de Rurhof avec Gilles Millet du quatuor Danel et Petr Prause du quatuor Talich, aux Rencontres Internationales d’Enghien avec David Waterman du quatuor Endellion, ainsi qu’aux master class Chamber Music for Europe avec Josef Kluson et Vaclav Remes du quatuor Prazak.

Alcea a également participé à la master class avec Johannes Meisl et à un concert du Festival de Quatuors à Cordes en Pays de Fayence.

Le quatuor Alcea a créé à l’Espace Delvaux de Bruxelles l’opéra Daleko de Stéphane Orlando, qui était composé pour quatuor à cordes, piano, saxophone, percussion, chœur, alto, ténor et basse.

Alcea, formé en 2012 en Belgique, donne divers récitals. Il a notamment participé au festival Musiq’3 à Flagey.

BIO MUSICIENNES

 

Stéphanie van Backlé, 1er violon

Stefanie Van Backlé studierte Geige von 2002 bis 2006 an der Bachelor-Hogeschool voor Kunsten, Utrecht, bei Prof. Karen Turpie und bis 2010 an der Hochschule für Musik und Tanz Köln bei Prof. Ariadne Daskalakis. Anschließend erlangte sie ihren Master-Abschluss am Conservatorium Brussel bei Yossif Ivanov. Van Backlé war Preisgewinnerin in nationalen und internationale Wettbewerben, sowohl in Geige, Klavier als auch in Kammermusik. Sie hat bei einigen der wichtigsten europäischen Festivals konzertiert, darunter Acht Brücken (Köln), Donaueschinger Musiktage,Warschauer Herbst, Milano Musica, Wittener Tage für neue Kammermusik und vielen anderen. Sie hat mit studio-musikFabrik (Köln), ensemble Garage (Köln), Nadar (Belgiën) gespieltt. Als Solistin trat sie mit L`Orchestre de la musique de chambre de Wallonie, Antwerp Chamber Orchestra, La Chapelle Musicale de Tournai, dem Conservatoriumorkest der Hochschule Utrecht und dem Conservatoriumorkest der Hochschule Sint-Niklaas auf. Als Orchestermusikerin gastiert sie häufig bei der Vlaamse Opera, dem Kölner Kammerorchester und den Essener Philharmonikern. Stefanie van Backlé ist Mitglied des Trios Kerberos und des Kammermusikensembles « hand werk ».

Femke Verstappen, 2nd violon

Als vierjarig meisje speelde Femke Verstappen (25) haar eerste concert voor de BRT, de nationale radio- en televisiezender. Ze ging vervolgens les volgen bij Eveline Esser, Koen Rens, Leonid Kerbel, aan het Koninklijk Conservatorium van Brussel bij Yossif Ivanov, en aan het Koninklijk Conservatorium  van Antwerpen bij Tatiana Samouil.

Sinds 2009 speelt ze regelmatig producties mee met de Vlaamse Opera en vanaf 2013 startte ze met het deelnemen aan audities. Dit resulteerde in een vervangersplaats bij deFilharmonie alsook in een vaste plaats bij ‘Le Concert Olympique’, het nieuwe orkest van Jan Caeyers.

Femke schreef haar masterproef over Tzigane van Maurice Ravel, en omschrijft het stuk als volgt: “het is een zeer virtuoos werk en de solist moet over een sterke techniek beschikken om dit werk tot een goed einde te brengen. Het werk opent met een lange, trage inleiding op de solsnaar, waarin de viool een toenemende complexe cadens speelt. In de 24 Caprices van Paganini vinden we ongeveer alle aspecten van de viooltechniek terug: legato, staccato, tremolo, trillers, arpeggio’s, toonladders, snelle snaarwisselingen, linkerhandpizzicato’s, fluitnoten enz. Het merendeel van deze technieken zijn ook toegepast in Tzigane.”

  

Hélène Koerver, altiste

L’altiste, Hélène Koerver, a obtenu un Bachelor de l’Académie Royale de Londres et un Master du New England Conservatory. Elle a eu comme professeurs Martin Outram, Dimitri Murrath et Kim Kashkashian, ainsi qu’Annette Isserlis et Jane Roger à l’alto baroque.

Hélène a reçu plusieurs prix pour ses prestations en soliste : un prix de la Sir John Barbirolli Fund en 2005, une bourse BAEF et Soroptimist ainsi qu’un premier prix du concours des altistes de la Royal Academy de Londres à l’âge de 19 ans.

Hélène participe à de nombreuses master classes telles que Prussia Cove avec Atar Arad, Chigianna à Sienne avec Yuri Bashmet ainsi que le Heifetz Festival aux Etats-Unis avec Thomas Riebl. Elle a également reçu les conseils de Hartmut Rohde, Lawrence Power, Tajana Masurenko et Thomas Brandis.

Rentrée depuis peu en Belgique, Hélène joue dans divers orchestres tels que l’Orchestre Nationale de Belgique et la Brussels Philharmonic. Elle participe à de nombreux projets de musique de chambre, notamment les Musicoles d’Autricourt en France, le festival Brahms et Émergence à Bruxelles. Hélène est fondatrice du quatuor Alcea.

 Hélène joue une copie d’un Mateo Goffriller fait en 2009 à NYC par Markus Laine.

 Suzanne Vermeyen, violoncelliste

Suzanne Vermeyen est née en 1987 à Brasschaat, Belgique. En 2006 elle obtient son diplôme de violoncelle à l’école de musique avec la plus grande distinction et continue ses études au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de violoncelle de Jeroen Reuling. En 2010 elle a obtenu son diplôme de Bachelor en Musique, spécialisation violoncelle avec distinction. Dernièrement, elle a étudié auprès de Marcio Carneiro à la Haute École de Musique de Lausanne (Académie Tibor Varga en Suisse). Elle a suivi plusieurs masterclasses avec David Cohen, Didier Poskin, Claudine Steenackers, Jeroen Reuling, Francois Guye, Stanislav Firlej, Roel Dieltiens, Olsi Leka, Lluis Claret, Miklos Perenyi, Justus Grimm, Gary Hoffman, Enrico Dindo et Tom Landschoot. Depuis septembre 2011 Suzanne Vermeyen se perfectionne dans la classe de Justus Grimm au Conservatoire Royal d’Anvers, où il vient d’obtenir son Master avec grande distinction.

Suzanne Vermeyen se produit régulièrement comme chambriste en formation de trio (parraine par Roel Dieltiens) et avec le quatuor Alcea qu’elle a intégré en 2013 sous la direction du quatuor Danel.

Elle fait partie également de l’ensemble contemporain (h)elektron avec lequel elle a dernièrement crée la musique originale sur le film « das Kabinet des Dr. Caligari » (1920) de Robert Wiene.

Depuis 2008 elle chante d’une façon régulière dans le Brussels Chamber Choir.

Elle enseigne aux stages d’été de Jeugd en Muziek Brussel et a donne souvent des concerts avec des ensembles et orchestres belges comme Jeugd en Muziek Antwerpen, Conservatoriumorkest et occasionnellement dans Hermes Ensemble, l’Orchestre de Chambre de Bruxelles dans des salles comme DeSingel à Anvers et Bozar à Bruxelles. Actuellement Suzanne se produit régulièrement dans l’orchestre deFilharmonie à Anvers, l’ORJP à Lausanne et l’Orchestre de la Monnaie à Bruxelles.

Suzanne joue un violoncelle de Collin-Mezin de 1900.

Réservations recommandées: quatuoralcea@gmail.com

Entrée : 12 (6 enfants de moins de 12 ans)

 Après le concert le verre de l’amitié vous sera offert, en compagnie de l’artiste