Fête l’amour, pas la guerre ! – LECTURE-SPECTACLE par Alain Miniot et Eveline Legrand, accompagnés par le pianiste,  Roger Hindricq

vendredi 16 Nov. 2018 - 20h00

Atelier Marcel Hastir (étage 2)


 Watteau – La Surprise (1718)

Fêter l’amour en le disant, en le chantant, en jouant des scènes d’amour et de désamour !

Tel est le défi que relèvent deux grands récitants belges, Alain Miniot et Eveline Legrand, accompagnés par le pianiste,  Roger Hindricq.

Au programme de ce récital intime, drôle et grinçant à la fois mais toujours tourné vers l’amour fou et absolu, les meilleures et les plus émouvantes pages de la littérature française et belge : Paul Verlaine, Vade, Alphonse Allais, Marie Noël, Philippe Soupault, Jacques Prévert, Boris Vian, Andrée Sodenkamp, Charles Van Lerberghe, Jean Mogin, René Char, Louis Aragon, Norge, G.Brassens, Anne Hébert, Colette Nys-Mazure, M.Emer, Béatrice Libert, Catherine Pozzi… et beaucoup d’autres belles et fortes voix amoureuses.

Alain MINIOT

Une vie consacrée à l’Enseignement,  à la  Poésie, au Spectacle !                      

Après ses études à l’Ecole Normale et au Conservatoire royal de Mons, Alain Miniot déploie des activités nombreuses dans divers domaines.

Instituteur  au départ, il se dirige vers l’enseignement artistique(Académies de Soignies et de Berchem -Ste- Agathe puis au Conservatoire royal de Mons en tant que chargé de cours de déclamation ; ensuite au Conservatoires royaux de Liège et de Bruxellescomme professeur de méthodologie des Arts de la parole.

Il donne des cours d’élocution et de prise de parole au Parlement  et au Conseil de l’Union européenne à Bruxelles et à Luxembourg.  Il termine sa carrière comme directeur de l’Académie de musique, des arts de la parole et de la danse à Berchem -Ste –Agathe.

Alain Miniot écrit un ouvrage sur la » Méthodologie du français parlé »à l’usage des futurs professeurs des Art de la Parole.

Lecteur, récitant, comédien à la radio et à la télévision ainsi que dans nombreux théâtres et centres culturels, il participe aussi à des doublages de films et des séries télévisées en Belgique et en France.

Membre de jury pour la déclamation et délégué de l’Etat, il est aussi  Secrétaire du Journal des Poètes, des Jeunesses Musicales de Mons-Hainaut, président de l’association Plaisir du Texte de Bruxelles, du cercle royal borain de Bruxelles,  membre du Conseil d’administration de l’AREAW, et l’un des fondateurs du Grenier Jane Tony à Bruxelles.

Metteur en scène  de différentes  pièces de théâtre de P.Vrebos, M.Joiret, N. Gallée, C.Biver, Y.Ritsos etc ; il participe aussi  aux spectacles produit par  le Cyclope de Pierre et Irène Coran. Il a réalisé différents disques et cd, notamment avec le guitariste Colin Guimaud, Betty Dieudonné au chant, et Willy de Maes au piano.

Aux Editions Parler d’Etre, le livre « ALAIN MINIOT, funambule desmots«, écrit par Noelle Lans ,vient de paraître en 2017.

Alain Miniot a réçu le prix de l’U.G.W.B (pour ses activités culturelles au service de la langue française) ainsi le prix de la Ville de Bruxelles .

Watteau – L’amour désarmé (1715)

Eveline LEGRAND

Passionnée par son métier de récitante dont on peut dire que c’est réellement une vocation, elle aime associer les Arts et mêler la littérature à la peinture et la musique ; c’est ainsi qu’elle propose aux Musées des créations de spectacles ou des lectures-promenades conçus en rapport avec leurs collections ou expositions du moment.

Se partageant entre la Belgique et la France, particulièrement le Nord-Pas-de-Calais et la Normandie, elle a créé en 2004, en collaboration avec le luthiste Pascal Gallon,  les Correspondances littéraires et un montage visuel pour l’exposition Les Fêtes Galantes d’Antoine Watteau  au Musée des Beaux-Arts de Valenciennes qui l’avait déjà accueillie pour le Printemps des Poètes 2002 et pour lequel elle crée en janvier 2006 des lectures-promenades pour l’exposition »La Peau est ce qu’il y a de plus profond « . – Après l’émouvant témoignage autour des oeuvres de Camille Claudel en 2002 au Musée des Beaux-Arts de Cambrai, elle y revient l’automne 2004 avec des textes orientalisants pour les Fantasmes d’Ingres. – Elle reprend les lectures-promenades autour des sculptures de Camille Claudel au Musée Marmottan en mars 2006. Elle intervient aux Colloques de Cerisy-la-Salle –Basse-Normandie-sur Camille Claudel en juillet 2006 avec la lecture de La Robe Bleue de Michèle Desbordes, ainsi qu’en août 2009 avec  Les Elégies  et Les Roses de R.M. Rilke.

Dans le cadre de l’exposition des Arbres de Matisse, en 2003, au Musée Matisse de Le Cateau Cambrésis elle présente avec le flûtiste Marc Grauwels leur récital « Arbres, je vous aime » qu’ils ont donné en maints endroits. –  Pour le Musée-Château des Ducs de Bretagne à Nantes, en 2002 elle imagine un montage « Il suffit de passer le pont ».

En 1996-97, Eveline Legrand crée pour les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique « Magritte et les compagnons du mystère » spectacle poétique et montage visuel donné dans le cadre de la grande exposition Magritte ; tandis qu’en 98, elle crée pour le Musée Rops à Namur, à l’occasion du centenaire de la mort de F. Rops un montage visuel 3 écrans présenté depuis en maints endroits, notamment Corbeil-Essonnes (Paris) et Québec.

En 2000, c’est Liège et la création d’un spectacle-montage visuel 5 écrans sur Picasso et ses amis poètes, parallèlement à l’exposition. Les bibliothèques du Nord –Pas-de-Calais, Valenciennes, Cambrai, Feignies- la Médiathèque départementale du Nord, Liévin, Dieppe, Rouen  etc. la reçoivent de plus en plus souvent avec différents programmes : La poésie féminine contemporaine, le Haiku japonais, Marguerite Yourcenar ou la Voix des Choses, Colette, G. Sand, etc., car elle a encore bien d’autres programmes et auteurs à son actif.

En décembre 2004, elle a créé une lecture-spectacle de Volupté de Ste Beuve pour le bicentenaire de sa naissance à Boulogne sur Mer. – Pour Lire en Fête 2005, dans le Nord, elle crée L’Ode à la Couleur  -textes et visuel qu’elle a maintes fois redonné depuis en l’adaptant selon les lieux comme les Musées de Lille et Rouen. –  Il ne s’agit pas de citer ici tous les récitals donnés, ni tous les lieux où elle a travaillé, seulement dire l’inlassable curiosité et la recherche constante d’Eveline Legrand qui veut varier les sujets et les auteurs. Elle a aussi plusieurs CD à son actif. – N’oublions pas sa participation aux événements d’Europalia Espagne -1985- et la création des « Exclamations »  de Thérèse d’Avila à laquelle la Reine Fabiola lui a fait l’honneur d’assister à Bruxelles – Europalia Autriche 1987- Europalia Portugal 1991, en Belgique. 

Ecoutant journellement de la musique, elle adore travailler avec des musiciens et se dit comblée d’avoir la chance de jouer avec des musiciens de grand talent comme la harpiste Ingrid Procureur, la claveciniste Betty Bruylants, le flûtiste Marc Grauwels, le luthiste Pascal Gallon, Cumali Bulduk, avec lesquels elle donne des récitals, en cours actuellement.

En juin 2005, en mars 2006, en novembre 2010, elle a eu la joie d’accompagner le grand pianiste Abdel Rahman El Bacha avec Quelques Poètes Russes pour Rachmaninov puis avec les Elégies de R.M.Rilke pour Bach; en janvier 2010 Eveline crée avec le musicien Cumali Bulduk-joueur de saz- «  Vers l’Orient :Istanbul » pour le Musée des Beaux-Arts de Valenciennes dans le cadre des accords culturels franco-turcs, et en donne une autre lecture au Prieuré de Graville au Havre, ainsi qu’à Bruxelles en 2011.

Un événement important pour Eveline en août 2012, aura été sa participation au Festival Rilke à Sierre en Suisse, en présentant les Elégies de R.M.Rilke avec Marie Hallynck au violoncelle dans les Suites de Bach. Programme qu’elles redonneront en Belgique.

A l’automne 2012, le Musée des Beaux-Arts et la Bibliothèque de Valenciennes ont demandé des lectures-promenades à côté des œuvres d’Art Concret des expositions « Rythmes, lignes, couleurs ». En 2015 et 16 elle présente les « Poèmes à Lou » de G. Apollinaire avec le violoncelliste Francis Mourey. – Disons encore qu’elle a obtenu un premier prix de Déclamation et un premier prix en Art Dramatique au Conservatoire Royal de Bruxelles, qu’elle a suivi les cours de la méthode Serge Wilfart pour la voix et le souffle avec Claire Szekely-Wilfart à Tournai et Paris.

   Watteau – La chanson d’amour  (vers 1717)

Roger Hindricq

Etudes classiques au Conservatoire de Bruxelles, piano et musique de chambre. – Se spécialise dans le récital poésie-musique avec des récitants tels que  Charles Kleinberg, Alain Carré, Alain Miniot.

Activités de composition, musiques pour le Ballet des Flandres, studio Béjart. – Création de musiques de scène pour le théâtre, participation au festival d’Avignon,  musique pour un spectacle de magie internationale.

Activités d’accompagnement musical pour chanteur(ses) et diverses chorales  belges et françaises. – Activités poétiques et musicales en Belgique, France et Luxembourg.

 Roger Hindricq se définit volontiers comme décorateur musical à l’instar d’Erik Satie et sa « musique d’ameublement ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Watteau – Le Faux Pas (entre 1716 et 1718)

 

Réservations : ci-après – Entrée: 15 €  (7 € enfants de moins de 12 ans)
Après le concert le verre de l’amitié vous sera offert, en compagnie des artistes

 

Réservations

Type de billet Prix Places
Billet Standard 15,00 €
Billet enfant de moins de 12 ans 7,00 €