ANNULE en raison du CORONAVIRUS et REPROGRAMME : Eliane Reyes, piano , et Marc Sabbah, alto – oeuvres de Bach, Sabbah, Glazunov, Schubert

vendredi 05 Juin. 2020 - 20h00

Atelier Marcel Hastir (étage 2)


 
 
 
 
 
 
Eliane Reyes :

Native de la ville de Verviers, dont elle est Citoyenne d’honneur, Eliane Reyes est d’abord par sa mère, Jeanine Gillard, et donne son premier récital à l’âge de 5 ans. Elle étudie ensuite au Conservatoire Royal de Bruxelles puis à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth auprès  de Jean-Claude Vanden Eynden, à la Hochschule der Künste de Berlin, au Mozarteum de Salzbourg avec Hans Leygraf, au Lemmens Institut à Leuven auprès d’Alan Weiss ainsi qu’au CNSM de Paris sous l’égide de Michel Beroff, Brigitte Engerer et Jacques Rouvier. Musicienne progdige, elle bénéficia du soutien des fondations Rheinold Blüthner, Spes, Sir Georg Solti et Vocatio.

Lauréate en 1988 de la Fondation Cziffra (Senlis, France), elle se produit la même année au Festival Tibor Varga (Sion, Suisse) ainsi que sous la direction de Sergiu Commissiona et avec l’orchestre du Royal Concertgebouw d’Amsterdam.

Sa rencontre avec Martha Argerich à l’âge de 14 ans marque une étape décisive dans sa vie de musicienne.

Lauréate de nombreux concours internationaux, elle a construit au fil des ans, avec autant d’aisance et de goût, une carrière de soliste et de chambriste. Ses concerts sont unanimement salués par la critique et adoubés par le public.

Eliane Reyes joue sous la direction des plus grands chefs tels que Rudolph Barshai, Roberto Benzi, Lionel Bringuier, Jan Cayaers, Sergiu Commissionna, René Defossez, Jean-Jacques Kantorow, Jacques Lacombe, Martin Lebel, Grant Llewellyn, Elena Schwarz, Gilbert Varga, Tibor Varga, André Vandernoot ou Rudolf Werthen.

Elle se produit également, dans de grandes salles de concerts telles que le Concertgebouw(Amsterdam), Konzerthaus (Berlin), Megaron (Athènes), Festspielhaus (Baden-Baden), Auditori ( Barcelone), The Sage- Gasteshead (Birmingham) , Bozar ( Bruxelles), Philharmonie (Cologne), La Philharmonie (Luxembourg), Laieszhalle (Hambourg), Cité de la musique (Paris), Konzerthuset(Stockholm) , Musikverein (Vienne). Elle a notamment comme partenaires le violoniste Lorenzo Gatto dans le cadre des tournées « Rising Stars 2011 », Philippe Bernold, Lise Berthaud, Frank Braley, Marc Coppey, Henri Demarquette, Jodie Devos, Augustin Dumay, Ivry Gitlis, Philippe Graffin, Andrew Hardy, Florent Heau, Gary Hoffman, Ivan Karizna, Pierre Lenert, Jean-Marc Luisada, Misha Maisky, Anne Queffelec, Marc Sabbah, Raphael Sévère, José van Dam, le chamber ensemble St-Martin and the Fields, le trio Vuillaume, les quatuors Danel, Elysée, Voce, Parkany.

Sa discographie et riche d’enregistrements de F. Chopin – son compositeur “signature”, C. Debussy, M. Ravel, D. Milhaud, A. Tansman, B. Godard, N. Bacri, et d’autres grands maîtres. Pour ceux-ci, elle a obtenu de nombreuses récompenses telles que : Pianiste maestro (Pianiste), Ring(Classic info), Joker (Crescendo), Diapason, Supersonic (Pizzicato), Gouden Labels (Klassiek Centraal), et la clé d’or de Resmusica pour son enregistrement en solo des 24 Intermezzi d’ A.Tansman.

Eliane fût nommée à trois reprises aux International Classical Music Awards et obtint en Belgique l’ « Octave » de la musique classique pour l’ensemble de sa carrière.

En 2017, elle participa à une tournée d’un mois en Asie avec le trio Koch, et eu le privilège de jouer devant la famille Impériale du Japon au Palais impérial.

L’année 2018 marqua une étape décisive dans sa carrière de soliste et son déploiement international, notamment en France – où elle est, deux ans auparavant, la première pianiste belge a recevoir les insignes de Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres de la République française. Une année véritablement exceptionnelle qui l’a vu se produire sur des scènes prestigieuses, dont la Salle Gaveau de Paris, et lors d’évènements tels que les pianos days (Flagey), les Folles journées de Nantes et le Festival International de piano de la Roque d’Anthéron.

En 2019, outre ses nombreux concerts en Europe et au-delà, Eliane se consacre à plusieurs enregistrements discographiques, dont un CD’s dédié à E. Granados, et de nouveaux programmes avec, entre autres, le violoniste Daniel Kogan, le violoncelliste Ivan Karizna et le pianiste Severin von Eckardstein.

Eliane est régulièrement invitée par l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie.

Cultivant avec jouissance un éclectisme naturel, Eliane s’associe avec des philosophes, auteurs et comédiens pour proposer de véritables spectacles qui voit la musique se marier à différents arts. Elle prête notamment ses talents musicaux aux Valses poétique, avec P. Poivre d’Arvor, et la raison des sortilèges musicaux avec M. Onfray et J.-Y. Clément.

Artiste intègre, engagée, intuitive, amoureuse, fougueuse et hyperactive, d’une curiosité insatiable, elle aime surprendre, suggérer, innover, avec le souci exclusif de proposer des moments musicaux exceptionnels. Du bout de ses doigts virtuoses, elle nous touche subtilement au cœur. Chacun de ses concerts étant un élan d’amour pour la musique et son public avec qui elle entretient, fidèlement et tendrement, une relation  quasi fusionnelle.

Membre de nombreux jurys de concours à travers le monde, Conseillère artistique du Festival Classissimo de Bruxelles et désormais co-Directrice artistique du Festival Musicorum, elle est professeur au Conservatoire Royal de Bruxelles et au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où elle y cultive sa passion pour l’enseignement et la transmission

 

Marc Sabbah :

L’altiste Marc Sabbah, (né en 1988 à New York City) se produit en tant que soliste et au sein de diverses formations de musique de chambre. Depuis 2012, il est alto soliste au Belgian National Orchestra. Décrit comme ‘un magnifique musicien’ par le chef d’orchestre renommé Zubin Mehta, Marc est régulièrement invité en tant que premier alto au Philharmonic d’Israel. Depuis 2017 Marc enseigne au Conservatoire Royal de Mons comme professeur d’alto. Il rejoint régulièrement des orchestres Européens, notamment le Belgian National Orchestra, Casco Philharmonic, Symphonieorkest De Philharmonie Amsterdam, Hochreinisches Kammerorchester, ce qui lui permet de s’établir comme altiste reconnu de sa génération. Depuis 2016, il collabore avec la pianiste belge Eliane Reyes en formant le Duo Sabbah-Reyes. Un duo unique consacré à l’exploration du répertoire pour alto et piano.

Marc établit sa carrière comme jeune altiste proéminant par des concerts avec les Delft Chamber Music Festival, Utrecht Chamber Music Festival, Grachten Festival Amsterdam, ArteAmanti, Festival van Vlaanderen, Les Sons Intensifs en Belgique, et aux festivals Arcidosso et Les Nuits Romantiques en Italie. Il donne des masterclasses pour alto en association avec le ‘Dutch Viola Society’, le Athens State Orchestra, le Brussels Chamber Music Festival, ainsi que des récitals et des concerts de musique de chambre aux Pays-Bas, en Belgique, en France, en Israel ainsi qu’en Allemagne.

En 2016, Marc a remporté le 1er prix du concours “Rising Stars Grand Prix’ et le 1er prix du concours ‘1st Manhattan International Music Competition’ à New York, ce qui lui permit de jouer au Berlin Philharmonic Hall et donner un récital au Carnegie Hall de New York City. En 2013, il a remporté le 1er prix du «Amsterdam National viola Competition», les premiers prix au Concours des Arts de Moscou à Boston, 1er prix aux Académies et Concours International Horowitz à Kiev en Ukraine (2004) où il interpréta des concerti avec l’Orchestre d’Etat Ukrainien.

En 2011, Marc Sabbah a joué avec Ivry Gitlis au Festival de Verbier en Suisse. Il a également collaboré avec des artistes dont Pinchas Zuckerman, Nobuko Imai, Lawrence Power, Kim Kashkashian, violoncelliste baroque Anner Bijlsma et d’autres. En 2017 Ivry Gitlis qui assistait à un

concert ou Marc interprétait le concerto de Leo Smit au Conservatoire Royal de Mons, le gratifia comme ‘le Paganini de l’alto’.
En 2017 il a tourné avec l’Orchestre de Chambre des Pays-Bas (Nederlands Kamer Orkest) en Finlande dirigé par le violoniste Gordan Nikolic, avec lequel il fera par la suite des concerts au Concertgebouw d’Amsterdam.

Marc a commencé ses études de violon à l’âge de trois ans. Attiré par la chaleur du son et du jeu de sa sœur au violoncelle, il passe à l’alto à 11 ans. Il a fait ses études aux États-Unis à la Fiorello H. LaGuardia High School of Performing Arts et à la Juilliard School. Il poursuivit ses études supérieures au Conservatoire d’Amsterdam et obtint son diplôme «Cum Laude», en étudiant auprès de Sven Arne Tepl et Nobuko Imai.
Marc joue sur un alto Leroy F. Geiger daté 1951 fabriqué à Chicago, USA

 
 
 
 
 
 
 
Entrées: 20 euros
 
 
 

Après le concert le verre de l’amitié vous sera offert, en compagnie des artistes