2018-03-20 « Hommage à Julie et Mélissa et aux autres victimes innocentes » – Récital d’Eliane Reyes, piano – Echo du public et des parents

2018-03-20 « Hommage à Julie et Mélissa et aux autres victimes innocentes » – Récital d’Eliane Reyes, piano – Echo du public et des parents

Au sujet de ce récital « Hommage » Karin nous a rapporté ceci :

« Le soir du 20 mars  l’Atelier a vécu un moment de grande émotion.

Le récital donné par Eliane Reyes dans une salle comble devant une montagne de fleurs blanches  et en présence de M. et Mme Russo, les parents de la petite Mélissa, une des victimes de celui qui a sur la conscience tant de vies innocentes, a constitué pour la pianiste et l’Atelier un acte très important au service de la mémoire.

Le geste d’humanisme et de solidarité d’Eliane Reyes correspond exactement à  l’esprit et aux  valeurs portées par Marcel Hastir et son asbl: courage civique, ouverture, tolérance, pacifisme.

Eliane, par la musique superbement interprétée, a rendu avec grande sensibilité un magnifique hommage à Julie et Melissa et aux autres victimes innocentes et transmis un beau message de soutien et d’apaisement aux parents présents et à ceux absents. Les paroles de remerciement de Mme Russo – de même que le beau message du papa de Julie, M.Lejeune, lu par Eliane avant sa prestation – ont rempli d’émotion la salle tout entière. »

 

Après le concert Eliane a adressé à l’Atelier et au public le message suivant :

« Merci à l’atelier Hastir et au public de s’être associés à cette soirée-hommage en cette équinoxe du printemps pour les enfants martyrs, en présence de Gino et Carine Russo.

Je pense que le devoir de mémoire est essentiel. »

Pour s’expliquer sur son initiative Eliane avait déclaré ceci :

« Mon rôle d’artiste est de m’exprimer, d’exprimer mes émotions, et que la musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à nos pensées (Platon).

En tant que citoyenne et maman, je voudrais simplement soutenir le droit des victimes et le devoir de mémoire:

Julie et Mélissa mais aussi An et Eefje, Sabine, Laetitia, Loubna, Elisabeth Brichet et trop d’autres encore…pour que ça ne se reproduise plus jamais! »

Dans l’invitation adressée au public Danielle Meert avait demandé :

« La seule participation demandée est une fleur blanche, toutes ces fleurs  formeront un bouquet que les parents qui seront présents,  iront déposer sur la tombe des petites filles. Nous avons le souhait de se réunir autour d’un message de paix, de partage et de recueillement dans le plus grand respect et la dignité pour ces enfants dont l’enfance fut volée. »

  

Aux parents de Mélissa, Karin avait adressé le 23 mars les mots de remerciements suivants:

Chers parents de Melissa,

au nom de toute l’équipe de l’Atelier Marcel Hastir je tiens à  vous remercier chaleureusement d’avoir fait le chemin depuis Liège pour partager avec nous cette belle et très émouvante soirée en hommage et à la mémoire de ces adorables petites filles si cruellement arrachées à la vie et à leurs familles. L’Atelier Marcel Hastir, porteur des valeurs que j’ai mentionnées dans ma très brève allocution, aura vécu un grand moment de son histoire.Encore un grand, grand merci!

Bien cordialement, Karin von Steinburg – Et les parents de Mélissa nous ont répondu comme suit:

« A toute l’équipe de l’Atelier Marcel Hastir,

Nous vous sommes très reconnaissants d’avoir organisé cette soirée avec Eliane Reyes. Nous avons passé une soirée mémorable.

En plus du réconfort que nous a procuré votre initiative dédiée à la mémoires de nos petites filles, nous avons découvert un lieu et une artiste merveilleux. Car l’Atelier Marcel Hastir que nous n’avions pas eu l’occasion de connaître plus tôt était un lieu particulièrement bien choisi pour ce concert.. L’Atelier est en effet un symbole fort. Lieu de mémoire, de résistance, de solidarité, de transmission – par ailleurs lié aux arts et aux artistes-  par excellence, quel meilleur environnement pouvait accueillir un tel événement ?  

Merci pour elles ! Carine et Gino.

Voir aussi les réactions recueillies dans la page Facebook d’Eliane Reyes, dont l’Atelier reprend quelques photos :

https://www.facebook.com/elianereyespianoofficial/